Bulletin 10 – Le professeur Pierre Barrère nous a quitté

barrere 10Le professeur Pierre Barrère  est  décédé  le 27 février 2011, dans sa 90ème année.

C’est à la fois un grand érudit et un ami que nous avons perdu.

Membre fondateur de notre association en 1997, il avait souvent participé à nos expositions en mettant à notre disposition sa riche documentation, notamment sur la cartographie régionale.

Dernièrement, il avait accepté, avec sa gentillesse coutumière, de diriger l’étude géologique du quartier de La Rouqueyre, éditée dans notre bulletin n° 8 de décembre 2009.

 

Pierre Barrère était né le 12 juin 1921 à Bordeaux. Géomorphologue de formation, il avait particulièrement travaillé sur notre région et sur les Pyrénées. Taillé en athlète, c’était aussi un homme de terrain qui savait associer ses études à un véritable amour de la montagne. Jusqu’à un âge avancé, il pratiqua la randonnée avec des bivouacs en altitude.

Pierre Barrère a aussi beaucoup contribué à l’étude du littoral aquitain et particulièrement à la fixation des dunes, en tant que coordinateur des travaux de la Cellule Nationale du Littoral de l’ONF, basée à Bordeaux.

C’est en tant que spéléologue que je l’avais rencontré au début des années 1960. Il s’intéressait beaucoup à la grande percée hydrogéologique des Eaux-Chaudes, en vallée d’Ossau, que les spéléos bordelais exploraient.

J’ai donc été heureux de renouer nos relations dans le cadre de Mémoire et Patrimoine pour des échanges autant agréables que fructueux.

De plus, Pierre Barrère s’intéressait depuis longtemps aux arts plastiques asiatiques. Ce fut pour moi encore l’occasion d’apprendre beaucoup, notamment dans le domaine de la sculpture.

En résumé de son immense carrière, il avait rédigé peu avant son décès –  et avec quelque malice – le communiqué suivant :

  • Professeur-émérite de géographie à l’Université Michel-de-Montaigne, Bordeaux 3 ;
  • Commandeur de l’ordre national des Palmes académiques ;
  • Officier de l’ordre du Mérite agricole (au titre de l’ONF).

Fut à l’occasion :

  • Directeur de l’Institut de  géographie  Louis­ Papy ;
  • Directeur de la MSHA (Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine) ;
  • Président du Comité de l’environnement de la Gironde ;
  • Secrétaire général  de  l’Union internationale d’études pyrénéennes ;
  • Secrétaire général de la Société de géographie de Bordeaux.

Et à titre anecdotique (il faut bien s’amuser un peu …) :

  • Vigneron d’honneur de Saint-Émilion ;
  • Chevalier des Côtes de Fronsac ;
  • Citoyen d’honneur de la ville d’Olmuz.

À Madame Paulette Barrère, à ses enfants et petits-enfants, notre association renouvelle ses plus sincères condoléances.

Nous remercions M. J. Favennec qui nous a communiqué la photo de cet article.

 

Alain Champ