Bulletin 08 – Talence en 1937, décrit par l’édition de cette année-là de l’annuaire Delmas et Talence en 2009

2009

En juin 2009, d’après un article de Patrick Faure publié dans le journal Sud-Ouest du 18 de ce mois, Talence compte 42 300 habitants :

547 sociétés sont enregistrées à la Chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux

300 le sont auprès de la Chambre des métiers

Talence compte 287 professions libérales

Les principaux employeurs publics de la commune sont :

  • la mairie
  • la direction des hôpitaux
  • les universités et les grandes écoles

Quant aux entreprises privées , voici les plus importantes :

  • Onet Services : nettoyage : 426 personnes
  • Safen : nettoyage : 250 employés
  • SPIE : maintenance : 240 employés
  • petites entreprises : 1823 employés

1937

 

En consultant l’annuaire Delmas de 1937, nous pouvons nous livrer à quelques comparaisons intéressantes entre le Talence d’hier et le Talence d’aujourd’hui. Talence comptait alors  19 315 habitants, 23 000 habitants de moins qu’actuellement, soit moins de la moitié.

 

• L’enseignement

 Commençons par l’enseignement qui est très présent à Talence actuellement, autant l’enseignement élémentaire, que l’enseignement secondaire ou supérieur. Il l’était beaucoup moins en 1937 :

  • il n’y avait pas d’enseignement supérieur sur la commune, il y avait deux établissements publics d’enseignement primaire supérieur, comme on le disait à l’époque, l’E.P. Intercommunale de Talence-Bègles où garçons et filles étaient séparés. Nos collèges actuels, de la sixième à la troisième n’existaient pas car les lycées de second degré accueillaient les élèves à partir de la classe de sixième jusqu’à la classe Terminale. Le lycée appelé Petit lycée de Bordeaux, l’actuel lycée Victor-Louis, jouait ce rôle pour l’enseignement public.
  • les écoles primaires d’alors étaient trois :le « Groupe Gambetta », où les filles et les garçons étaient séparés ; le « Groupe de la Mairie », avec la même séparation ; l’école de Mégret, en revanche, était mixte. Dans cette dernière école, le directeur était un homme, les trois adjointes des femmes. (Cf Bulletin MPT n° 4, 2004, page 27)
  • les écoles maternelles étaient au nombre de deux : celle de la Taillade, rue Félix, et l’école Jean­ Jaurès.

 

• La vigne et le vin

 Les deux tonneliers, les quinze marchands de vin et spiritueux , les quarante – six bars ou marchands de vin au détail rappellent que la viticulture et la vente de vin constituaient une part importante des activités des Talençais ainsi qu’une part non moins importante de leur consommation !Plusieurs domaines viticoles existaient encore. Des vignes couvraient Talence, comme celles qui étaient situées à l’emplacement du lotissement Maucamp. Nous avons également des preuves de l’existence tardive de vignes au château Raba, et au clos Le Loye, rue Clément – Thomas, nos adhérents nous ayant apporté une bouteille millésimée de 1956 du clos Le Loye ainsi qu’un bouchon estampillé Raba de 1934. Le prestigieux domaine de la Mission Haut-Brion est le seul qui existe encore aujourd’hui et il n’est heureusement pas près de disparaître ! On comptait encore vingt-six châteaux en 1937.

 

• Le petit commerce et l’artisanat

 Ils étaient florissants, plus d’une soixantaine d’épiceries étaient réparties dans notre ville. Quant au nombre d’artisans, il est impressionnant. Il est à comparer avec les petites entreprises d’aujourd’hui et leurs 1823 employés.

 

• L’axe central et les transports

 La station d’essence Paris-Biarritz, cours Gambetta, nous rappelle l’importance de notre axe central, la route nationale numéro 132 devenue ensuite numéro 10, ancien chemin royal de Bordeaux à Bayonne et en Espagne. Le tramway G, lui, allait des allées de Chartres à Bordeaux jusqu’à Cayac, à Gradignan. Il traversait toute notre commune, du Nord au Sud.

 

Au fil des pages de l’annuaire Delmas reproduites ci-dessous, vous pourrez découvrir par vous-même des professions aujourd’hui disparues comme le facteur du télégraphe et le cocher de fiacre. Nous pensons que d’autres renseignements éveilleront des souvenirs, pittoresques ou émouvants, chez les moins jeunes de nos adhérents et qu’ils permettront aux plus jeunes d’imaginer la vie à Talence avant la seconde guerre mondiale.

 

Bernard Capdupuy

 

delmas8-1

delmas 8 bis

 

delmas8-3

delmas8-4

delmas8-5

delmas8-6

delmas8-7

delmas8-8

delmas8-9

delmas8-10