Bulletin 06 – Une reine de France à Talence

L’ouvrage fondamental publié en 2003 par notre équipe de recherche, Talence dans lHistoire (Ville de Talence et FHSO), signalait déjà la présence d’Éléonore d’Autriche à Talence en 1530 (voir pages 47 et 48).

Rares sont les reines de France qui ont résidé dans notre ville. Éléonore est peut-être la seule avec Catherine de Médicis en 1565 et l’impératrice Joséphine de Beauharnais, épouse de Napoléon Ier.

Toutes les trois ont séjourné, ou visité, les maisons nobles de Talence. Il est possible que d’autres princesses de la famille des Habsbourg régnante en Espagne, aient traversé Talence en venant de Madrid et de Bayonne pour se marier avec Louis XIII et Louis XIV, mais ce ne sont que des hypothèses.

Reine de France à Talence 06-2Mais qui est Éléonore d’Autriche ? Une reine de France ignorée de la quasi totalité des Français et Françaises du XXIème siècle. Elle est en réalité une grande princesse, sœur de l’empereur Charles-Quint et veuve de Manuel Ier le Grand, roi de Portugal. Pour des raisons politiques et pour avoir à nouveau sa liberté et obtenir le retour de ses deux fils, otages à Madrid, le roi François Ier a du accepter d’épouser la sœur de son ex-ennemi… et futur ennemi.

En 1530, la France a envoyé en Espagne une galère chargée de plusieurs tonnes  d’or, et les jeunes princes Valois, François et Henri, reviennent en France et François Ier épouse religieusement Éléonore d’Autriche dans un vieux couvent landais, près de Roquefort. La nouvelle reine de France avait avec elle une nombreuse suite : une centaine de personnes, plus de 400 mulets, 30 chariots, leurs conducteurs, les hommes d’armes et archers pour protéger le convoi.

La Cour, on le sait, resta quelques temps à Thouars. Éléonore était alors une « blonde aux yeux foncés, à la carnation blanche et rose, encore fraîche malgré ses 32 ans ».

Mais François Ier était peu fidèle et la reine fut vite délaissée. Elle ne s’entendait  pas  en outre avec la sœur de François Ier, Marguerite de Navarre. Après avoir vainement tenté des rapprochements diplomatiques, elle quitta la France après la mort de François Ier en 1547.

Elle vécut ensuite en Espagne et mourut le 13 février 1558, quelques mois avant son frère Charles-Quint. Elle est enterrée à l’Escurial, en Espagne,  alors  qu’à  Saint-Denis, en France, François Ier repose auprès de sa première épouse, Claude de France, la fille de Louis XII.

Éléonore de Habsbourg (portrait p. 31), dite d’Autriche, n’a jamais mis les pieds en Autriche ; Éléonore, reine de France pendant dix-sept ans, a été rayée de la mémoire collective des Français car sœur de l’ennemi alors héréditaire, Charles-Quint, elle incarnait elle-même la toute puissance des Habsbourg menaçant à la fois à l’Est et au Sud.

Reine de France à Talence 06