Bulletin 05 – Deux écrivains entre Talence et Hossegor

Deux poètes du début du XXème siècle ont des  liens  avec  notre  bonne  ville de
Talence et la célèbre station balnéaire du sud des Landes.

martinTout d’abord, Maurice Martin (1861-1941), à la fois coureur cycliste, journaliste, publiciste (jusqu’en 1914, publiciste signifiait hommes de lettres publiant des articles dans les journaux et les revues), poète et promoteur immobilier. Né à Bordeaux, il s’est marié à Talence, le 3 septembre 1901, avec Marthe Garres et c’est à Talence qu’est né son fils, Volny, le 8 février 1903. Maurice Martin est mort à Bordeaux le 24 mars 1941.

Il est le créateur de la fameuse formule « La Côte d’Argent », lancée à Mimizan le 20 mars 1905, lors d’une expédition reliant Arcachon à Biarritz à cheval ou dans un bros (char landais à deux roues, souvent recouvert d’une bâche). Il est aussi l’auteur d’un recueil de poèmes à la gloire du pays landais : le Triptyque. Avec d’autres écrivains : J. H. Rosny jeune, Paul Margueritte et Maxime Leroy, il est à l’origine de la vocation touristique et balnéaire de la station landaise.

 

DerenneLe second écrivain est Charles Derennes (1882-1930), dont la biographie vient de paraître en juillet 2004 (Jean-Louis Lambert : Charles Derennes (1882-1930) Un écrivain à Hossegor et dans les Landes. Lhomme et l’ œuvreÉditions Lac et lande, 23, avenue Edmond­ Rostand 40150 Hossegor) .Derennes est également journaliste, poète et romancier, il est étroitement lié au groupe d’Hossegor, lequel est essentiellement animé par l’écrivain Maxime Leroy, après le départ de- J. H. Rosny pour la Bretagne.

Né à Villeneuve-sur-Lot, Charles Derennes a fréquenté, dès 1892, le Petit Lycée de Talence où il fait la connaissance du Dacquois Émile Despax et de Marcel Gounouilhou,  futur propriétaire de La Petite Gironde (Quotidien bordelais qui devint SudOuest à la Libération). Toute sa vie, Derennes restera très lié avec Gounouilhou. Quant à Despax, il est mort au champ d’honneur en 1915.

L’œuvre de Charles Derennes est nombreuse et variée. Retenons seulement un passage en langue d’oc :

« lntre Garona verda e Pireneas
vieuletas, es aqui que mas ideas
s’uflan e que l’meu cor se sent burlent. »

 « Entre la Garonne verte et les Pyrénées violettes, c’est là que mes idées grandissent et que mon cœur sent son feu. »

Ces deux poètes, qui ont passé une partie de leur vie à Talence, sont considérés comme deux écrivains de qualité qui illustrent la littérature aquitaine du XXème·siècle et dont l’audience a dépassé le cadre régional.

Jean-Claude DROUIN

Jean-Claude Drouin est lauteur de
Maxime Leroy (1873-1957) Un homme de lettres à Hossegor ».
Éditions Lac et lande. Hossegor, 2003.